Permanences de l'association : les jeudis après-midi, Médiathèque de Dole - 2 rue Bauzonnet - 39100 DOLE

Parution du Carnet Dolois 15/16 sur Le théâtre de Dole : un espace privilégié de la vie culturelle doloise aux XIXe et XXe siècles

Les sujets développés dans les Carnets dolois parus jusqu’ici nous ont tous passionnés et enrichis, d’autant que les sources que nous avons consultées au fil de nos recherches à la Salle Persan de la médiathèque sont beaucoup plus abondantes que les éléments que nous retenons, et ce, afin de respecter l’esprit dans lequel notre association a entrepris de créer cette collection : par des textes courts et des illustrations nombreuses, éveiller l’intérêt des lecteurs pour des œuvres, des artistes et des artisans qui ont contribué à rendre notre ville si attractive, tout en leur donnant envie d’aller au-delà de l’information que nous leur apportons.

Alors que le Carnet Dolois n° 14 évoquait la construction de ce joyau que nous a laissé Jean-Baptiste Martin, en partant de l’usage antérieur de la « salle de comédie », située à l‘emplacement sur lequel il a vu le jour, le dernier Carnet Dolois – n° double 15/16) – a cette particularité de nous faire revivre toutes les époques au cours desquelles se sont succédés les différents spectacles à l’affiche.

Les cortèges de petites histoires liées tant aux conditions dans lesquelles étaient prises les décisions relatives aux spectacles choisis que pouvaient rencontrer les directeurs du théâtre, (et ce disant, nous faisons allusion à une réelle dépendance vis-à-vis des pouvoirs politiques), les différents courants culturels, les moyens dérisoires quelquefois, l’usage détourné dont il a fait l’objet durant les guerres, les artistes, les décors, les œuvres, la distribution des prix du Collège de l’Arc … Tant d’événements ont animé ce bel édifice, que nous lui vouons un attachement tout particulier et nous serions très heureux de vous les communiquer. Vous les trouverez ici : le scénario est de Jean-Pierre Feuillebois, les décors et la mise en scène de Jean-Louis Langrognet.
Nous ne doutons pas que le public dolois courtise encore passionnément le Théâtre de Dole lorsqu’il ouvrira de nouveau ses portes à l’issue d’une complète et soigneuse rénovation. Ce sera aux alentours de l’année 2020, et nous prévoyons d’accompagner cette réouverture par un troisième Carnet consacré à l’évènement.

Carnets dolois n°15-16, en vente 5 €
sur ce site, onglet « boutique »,
ou bien à l’accueil de la Médiathèque de Dole.

Laisser un commentaire