Permanences de l'association : les jeudis après-midi, Médiathèque de Dole - 2 rue Bauzonnet - 39100 DOLE

Carnets Dolois n° 6: Le monument à Jean Jaurès

profil-jean-jaures

Buste de profil de Jean Jaurès sur le monument dolois, bronze par félix Desruelles (1923)

Le Carnets dolois n°3 évoque les monuments aux morts de Dole et de plusieurs communes du Grand Dole. Notre contribution à la commémoration de la Grande Guerre se poursuit avec le numéro 6 qui vous propose de découvrir ou mieux connaître le monument dolois sobre et discret dédié à la mémoire de Jean Jaurès. Orateur de grand renom, fondateur du journal L’Humanité, ce parlementaire socialiste, on le sait, s’est illustré par son pacifisme et son opposition au déclenchement de la guerre. Il fut assassiné à Paris, par un nationaliste, le 31 juillet 1914, à la veille du conflit. En 1924, sa dépouille fut transférée au Panthéon, et nombre de rues, de places, et d’établissements scolaires de France perpétuent son souvenir.

A Dole, l’avenue Jean-Jaurès longe le Cours Saint-Mauris et conduit par le pont des Arquebusiers au Pasquier : devant l’ancienne Bourse du Travail, élégant pavillon XVIIIe siècle où nobles et bourgeois s’exerçaient avant la Révolution au tir à l’arquebuse, se dresse le monument à Jaurès voulu par la municipalité de Marius Pieyre. Par son originalité et sa riche symbolique, la stèle de Félix Desruelles mérite l’attention, d’autant plus que le passant s’attarde rarement à lire in-extenso les citations. Celles-ci ont été intégralement transcrites dans ces Carnets dolois n°6. Un grand article de la presse d’époque a été également reproduit, il nous apprend comment cette œuvre d’art commémorative a été perçue et accueillie par les contemporains, non seulement sur le plan politique, mais également sur le plan esthétique. C’est une sensibilité artistique qui s’exprime de manière approfondie dans un vocabulaire très différent du nôtre, et avec d’intéressantes et nombreuses références à l’histoire de l’art. Des photographies de qualité, des reproductions de documents conservés dans les collections patrimoniales de l’Hôtel-Dieu de Dole, permettent selon le principe retenu pour tous nos Carnets, de mettre en valeur l’historique de l’œuvre et les péripéties qui jalonnèrent son installation.

 

One Comment

  1. Tictac la Comtoise 29 février 2016 1 h 43 Répondre

    Merci de faire sortir de l’oubli ce monument mal connu et pourtant à la vue de tous

Laisser un commentaire