Permanences de l'association : les jeudis après-midi, Médiathèque de Dole - 2 rue Bauzonnet - 39100 DOLE

Voyage à Epinal

  Samedi 16 octobre 2010

Trente-huit membres et amis de notre association, ont visité à Epinal la Bibliothèque Multimédia Intercommunale, équipement ambitieux de 5000 m2 mis en service l’an dernier dans un site d’entrée de la ville destiné à devenir pôle culturel et sportif. La beauté futuriste, un peu froide, des vastes espaces décloisonnés, sur deux niveaux, enserre comme un écrin une surprenante salle des fonds anciens en sous-sol. Elle est visible à travers une vitre dès le hall d’entrée. On y a reconstitué la bibliothèque de l’abbaye vosgienne de Moyenmoûtier en mettant en valeur ses boiseries XVIIIe siècle restaurées. La teinte miel d’origine a été retrouvée, les sculptures baroques si délicates sont réapparues après décapage des couches de cire qui les avaient quasiment fait disparaître. Derrière certains rayonnages, de véritables caches évoquant la légendaire bibliothèque décrite dans Le Nom de la rose. La bibliothèque d’Epinal utilisait ces espaces dissimulés pour ranger ses in-folio, à l’époque pas si lointaine où elle occupait la « maison romaine » édifiée par une fantasque propriétaire au début du XXe siècle.
Désormais les collections spinaliennes de livres des XVIIe et XVIIIe siècles, les reliures de maroquin, veau, basane, estampées et dorées, sont superbement mises en valeur dans cette salle où une fois par semaine tout inscrit peut venir feuilleter les pages des grands ouvrages à planches gravées, avec l’assistance d’une responsable patrimoniale. Les collections précieuses (manuscrits, incunables, imprimés du XVIe siècle) demeurent, elles, sous clé, et réservées aux seuls chercheurs. Le plus ancien codex conservé est un Glossaire anglo-saxon du VIIIe siècle. Nous n’avons pas eu la chance d’admirer l’original, mais quelques extraits du texte ornent les façades de la BMI, s’offrant aux regards de tous.

groupe epinal
Après une halte gastronomique, l’après-midi était consacré au musée de l’Image : la salle relatant l’histoire et la production de l’Imprimerie Pellerin, l’exposition temporaire « Sur la route … » qui met en scène – en images d’autrefois bien entendu – colporteurs, petits ramoneurs savoyards, militaires et conscrits…, et l’atelier de création des images populaires gravées sur bois puis sur pierre, dont la plus célèbre demeure Le Chat botté. Les visiteurs ont vu notamment fonctionner l’aquatype, une machine classée monument historique, inventée en 1902 par l’Imprimerie Pellerin pour la mise en couleur de grandes séries.
Une journée bien remplie, aussi ludique que riche en informations, et qui, de l’avis de tous les participants, est à rééditer vers d’autres destinations.

Laisser un commentaire