Permanences de l'association : les jeudis après-midi, Médiathèque de Dole - 2 rue Bauzonnet - 39100 DOLE

Visite de la médiathèque Albert Camus

PETIT HISTORIQUE DE LA LECTURE AUX MESNILS-PASTEUR:

Aux Mesnils-Pasteur la lecture a commencé par un dépôt de livres de la Bibliothèque municipale, géré et animé par une association de bénévoles sur 40 m2 au Petit Bois.


1985: ce dépôt devient une annexe de la bibliothèque municipale.

1990/92: elle déménage, avec le Centre Socio-culturel, dans le bâtiment abandonné par la supérette COOP . Elle y occupe 150 m2.

2000 : informatisation, 190 m2, elle devient médiathèque.

2010: signature avec l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) pour un pôle culturel fort.

Le bâtiment, dont ne sont gardés que les piliers porteurs, est transformé et la médiathèque dispose de 480 m2.

2013: après deux ans de travaux, réouverture plus tardive que prévu à cause retards divers.

LE BÂTIMENT

La lecture publique est depuis 2012 de la compétence du Grand Dole.

Ce nouvel espace du XXI° siècle, est venu s’installer dans un quartier des années 1960, le choix a donc été fait d’un style industriel «minéral et fer». Il bénéficie de nombreuses baies vitrées protégées par des grilles alvéolées et donnant à lire des mots du vocabulaire de la culture. Bien que sécurisé, il ne fait pas blockhaus. 

A noter que les bâtiments qui hébergent la médiathèque appartiennent à la Ville de Dole.

A l’intérieur l’espace se divise en:

– un seul plateau, pour faciliter la surveillance et garder l’ambiance sereine.

– une salle dénommée L’Atelier accueille les activités avec les scolaires. Les CM2 y écrivent le journal Les Zoupiots; actuellement le travail a pour sujet Louis XIV à l’occasion du 300° anniversaire de sa mort. Autre exemple: un atelier d’écriture invente avec des CM2, l’histoire d’Estelle la Pipistrelle, pour les petits. Le livre sera traduit en 12 langues.

C’est aussi une salle d’exposition et de réunion, avec une capacité de 50 personnes, elle est prêtée gratuitement comme le prévoit le cahier des charges.

– les toilettes sont prévues pour les handicapés, pour les bébés-lecteurs et leurs mamans avec table-à-langer ;

– la partie réservée au personnel occupe peu de place avec deux petits bureaux et une salle de repos.

salle de lecture CamusLA SALLE DE LECTURE ET DE PRET

On y accède par une porte de style chantier, et une grosse bulle verte vous souhaite la bienvenue. Vous trouverez bientôt dans chacune des médiathèques le même message d’accueil.

Tout est aux normes pour l’accueil des handicapés : 1,40 m d’écart entre deux rayonnages pour permettre le demi-tour d’un fauteuil roulant. Le mobilier a été choisi avec soin. Il est différent de celui de toutes les autres médiathèques du réseau, ici pas de bois.

La couleur de la salle est sobre. Pour son aménagement, Roger Badois a travaillé avec la société BBSK, basée à Kaysersberg.

La médiathèque n’a pas pour vocation d’être une médiathèque encyclopédique. Elle ne développe pas toutes les branches de la connaissance (arts, techniques, voyages, … ).

Vous ne trouvez pas un livre à Camus, rien de grave, vous pouvez le faire venir d’une autre structure par la navette mise en place entre les différents sites.

En parcourant les rayonnages:

  • des livres sont signalés «coup de cœur de …».
  • des documentaires récents.
  • des romans: – ceux en français – ceux traduits – les romans du terroir sont classés par régions, et les romans historiques par périodes de l’histoire;
  • des policiers: français, étrangers;
  • des livres en langues étrangères : anglais, italien, espagnol, allemand, portugais, albanais, etc…;
  • documentaires sur les pays, dictionnaires…

Les inscrits à Albert Camus peuvent apprendre lune langue dans une cabine de langues. JuMEL (Jura Médiathèque en Ligne) a fait un énorme travail de recherche sur 150 journaux avec la liste des articles. L’inscription à ce réseau est de 10 € / an depuis ce 1er janvier 2016.

  • l’espace pour les adolescents, séparé de celui des enfants, est en face de ce mur de langues. Un fonds santé essaie de répondre à leurs préoccupations. Roger Badois n’a pu aller au bout de son projet: permettre le prêt anonyme afin que l’adolescent ose emprunter un livre, répondant à son questionnement (boulimie, sexualité, relations parentales, ….) sans avoir à passer par la banque de prêt.
  • un fonds de cd de textes lus. Grâce à un partenariat avec l’association Valentin Haüy, et avec l’aide financière de l’État, qui prend en charge le paiement des droits d’auteurs, la médiathèque a pu mettre en place un service «Lire autrement». Enregistré sous format Daisy, ces cd sont d’une praticité adaptée. Des lecteurs de ce format peuvent être mis à disposition des usagers. Petite précision, ce service est exclusivement réservé aux personnes souffrant d’un handicap visuel. Pour compléter cette offre, une collection de livres en grands caractères va être mise en place.
  • un fonds pour l’autoformation et la recherche d’emploi.
  • un fonds esperanto;
  • un fonds F.L.E.: pour les personnes non francophones qui désirent apprendre le Français Langue Etrangère en France et qui leur servira à passer l’examen nécessaire pour demander la nationalité française;
  • un espace auto formation avec six postes. Chaque utilisateur a son bureau propre où il peut conserver ses documents en mémoire;
  • les CD : musiques du monde, variété française, jazz… pour les enfants ;
  • les périodiques sont présentés au mur, dans des bacs peints de trois couleurs : orange, jaune ou le framboise écrasée, couleur du Grand Dole (couleurs qui sont reprises sur la banque de prêt). Pour reposer l’œil, les sièges sont noirs ou blancs, ils sont en polypropylène fabriqué avec la récupération des «bouchons Bigard»;
  • un coin lecture douillet, couleur framboise écrasée, accueille les lecteurs désireux de se poser.

 

L’ESPACE JEUNESSE

Il est situé sous un puits de lumière :

  • 9 m2 sont réservés aux bébés-lecteurs: espace, jeux, livres dans des bacs au sol. Les mobiles nuages et oiseau en grillage à poule, légers, mouvants, évanescents, ont été conçus par un designer de Milan.
  • les mercredis et samedis, un ordinateur spécial enfant, résistant à toute épreuve, est déverrouillé.
  • alors que les enfants sont dans leur espace les parents peuvent consulter et emprunter des ouvrages de puériculture associés à un fonds Montessori dans la bibliothèque parents.
  • des albums, premières lectures, périodiques jeunesse, BD classées par personnages, contes, mangas, romans classés par thèmes, livres bilingues.
  • les enfants disposent de fauteuils empilables et de tables à leur taille et, pour se balancer en lisant, ce qui n’est pas pratique sur une chaise à quatre pieds, de tabourets/culbutos.
  • le mobilier sur roulettes se déplace facilement quand on veut moduler cet espace jeunesse.

LES ANIMATIONS

  • Les Ludimanches: 20 dimanches par an, en périodes scolaires de 14 à 17 h on peut découvrir la médiathèque ou jouer avec la participation des associations Art and Glicht et Libertalia. Pour tous les âges et sur tous les supports : jeux vidéo, jeux de plateaux, jeux géants.
  • Sans (ou cent) blague(s): soirée musicale humour en littérature.
  • Sieste Lecture à Camus, de 12 h 30 à 13 h 30, 5 vendredis de juillet avec pour thèmes : « sous le bel arbre » à Saint-Ylie: «Le jardin» dans le parc du château de Menthon à Choisey, « Le monde rural » à Saint-Aubin, « thème restant à définir  » à Camus.
  • animation mandala
  • club des lecteurs. Les membres du club se réunissent le dernier vendredi de chaque mois de septembre à juin de 17h00 à 19h00

Pour la majorité des participants la matinée qui avait commencé de façon conviviale à la médiathèque Albert Camus, se termine par un déjeuner en commun.

3 Comments

  1. Tic-Tac la Vieille Comtoise 7 avril 2016 22 h 11 Répondre

    Bonne nouvelle pour la lecture et les lecteurs dans ce quartier du Grand Dole. L’équipe parait motivée et semble essayer de répondre aux besoins locaux.
    Dans « Bâtiments » XXIè (vingt et unième) et pas XXI°(degrés) m^me si c’est une température agréable pour lire installé dans « le coin lecture douillet, couleur framboise écrasée ».

  2. A.P 17 avril 2016 14 h 06 Répondre

    On peut souhaiter à toutes les villes une bibliothèque de quartier aussi attrayante, claire et dynamique.
    Bravo !

  3. Ombeline 15 novembre 2017 21 h 52 Répondre

    Médiathèque moderne et sympathique. On sent le dynamisme de l’équipe. Un beau cadre, une belle richesse de livres et l’envie de se poser !

Laisser un commentaire